Les effets du truisme

5 Jan 2016 | | 1 commentaire

Je voudrais partager avec vous une expérience personnelle qui m’est arrivée il y a quelques semaines en rentrant chez moi. J’ai trouvé le blouson de mon fils négligemment jeté sur le meuble de l’entrée. Enervé, ma réaction a été de lui dire sur un ton de voix posé : « Ton blouson est dans l’entrée ». J’ai perçu chez lui qu’il cherchait en vain ses mots pour me répondre tandis qu’il déplaçait son vêtement. J’ai été agréablement surpris qu’il ne parvienne pas cette fois-ci à se justifier. Je n’arrivais pas à m’expliquer cette situation qui, sur l’instant, me parut surréaliste.

C’est en lisant le livre « Du désir au plaisir de changer », du Docteur en Psychologie Françoise Kourilsky, que l’explication m’est apparue comme une révélation. Comme Monsieur Jourdain qui fait de la prose sans le savoir, j’ai eu recours ce soir là, sans le savoir, au « truisme ». Qu’est-ce à dire ? Dans son livre « Du désir au plaisir de changer » Françoise Kourilsky écrit à ce sujet : [Le truisme est une forme masquée d’argumentation irréfutable : c’est l’énoncé d’une évidence incontestable. Le recours au truisme est fort utile lorsqu’on cherche à faire passer un conseil de manière indirecte. Toute son efficacité repose sur le fait que le truisme ne peut agresser l’interlocuteur dans sa logique, ni le menacer dans sa démarche.]

Le fait d’avoir dit à mon fils « Ton blouson est dans l’entrée » au lieu de « Tu as laissé trainer ton blouson dans l’entrée » l’a placé dans une situation dans laquelle il n’a pas pu ergoter sur la notion de rangement. Dire que le blouson est dans l’entrée, relève du domaine du factuel et n’incite donc pas à la contestation ce qu’explique Françoise Kourilsky dans son livre « Du désir au plaisir de changer » : [Le truisme, parce qu’il relève de la communication indirecte, est beaucoup plus efficace qu’un conseil ou une injonction qui peuvent toujours être discutés parce qu’ils sont discutables.]

Le truisme permet d’adresser indirectement un message à la personne concernée. A l’instar de la métaphore, outil utilisé en coaching, le truisme invite l’autre à imaginer de lui-même « quelque chose » et ce, sans influencer son choix.

 

Posted in: Non définie

One Response

  1. Je vais tester avec ma fille pour le blouson, le sac, les chaussures…….et vérifier la notion de truisme. Qui sait ça va peut être nous changer la vie…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *